google.com, pub-9575478786764080, DIRECT, f08c47fec0942fa0 Les spectacles gratuits à voir à l'extérieur aux Francos 2019

© 2019 by IC3Y MAG. 

Les spectacles gratuits à voir à l'extérieur aux Francos 2019

May 25, 2019

C'est déjà la saison des festivals qui commence, après un long weekend à Sainte-Thérèse pour Santa Teresa. Dans quelques semaines, nous aurons droit au retour du festival francophone le plus populaire à Montréal; les Francos.  

 

C'est la 31e édition qui prendra vie du 14 au 22 juin prochain sur la place des festivals. On adore les Francos, c'est toujours un sentiment qui fait naître l'énergie de l'été avec des spectacles sous un vent doux et chaud. C'est rassembleur et social, l'occasion parfaite pour faire des rencontres ou découvrir de la nouvelle musique francophone.

 

On t'a fait une liste des spectacles à voir gratuitement à l'extérieur, mais tu peux toujours aller aux funérailles de Darlène au Foufs.

 

 

Sur l'horaire d'une programmation alléchante, on y trouve des noms comme Ariane Moffat, Koriass et Émile Bilodeau sur la scène principale, mais aussi Laurence-Anne et VICTIME sur de plus petites scènes. 

 

Pour te faire économiser du temps et de l'énergie, voici nos spectacles coup de coeur à voir durant le festival!

 

 

VENDREDI 14 JUIN

 

 

Of Course - Scène Sirius XM à 19h

Entrainé par les courbes sinusoïdales, les vibrations tantôt digitales tantôt organiques,

Of Course croise machines et humains. La formation de William Maurer et Émile Tempère n’a cessé de faire évoluer le groove brute jusqu’à l’étape suprême du beat sexy. Départ en trio, Of Course sortira,« First » en 2013, « Naufrage Un Vendredi » en 2015 tous deux nommés comme EP électro de l’année au GAMIQ 2016 et 2017. Ces deux opus les distingueront dans les médias francophones, sur radio Canada et dans les palmarès de certaines radio québécoise (CISM, CIBL, CHYZ...)

 

Depuis 2018, le groupe collabore avec Mandragore pour la gérance et Believe pour la distribution. 2018 se terminera par le départ du batteur original d’Of Course. Le groupe décide alors de poursuivre le projet et la composition des nouvelles compositions en duo. Ce changement se traduit positivement avec une influence électronique d’autant plus présente, grâce aux drums machines et d’importantes collaborations avec d’autres joueurs de la scène musicale montréalaise et française. 2019 sera l’année de l’évolution pour le groupe montréalais, qui proposera en Mai « Montréal Bagarre » un opus retournant aux sources du groove avec quelques pointes de hip hop et d’électro

moderne. 

 

 

 

 

 

SAMEDI 15 JUIN

 

 

 

FOUKI - Scène Bell à 21h

Avec quatre projets musicaux à leur #Actif en 2017, les nouvelles figures montantes du rap québécois et fiers représentants du Plato Hess de Montréal, le rappeur FouKi et son producteur QuietMike sont loin de s'en arrêter là. Rappeur au débit aussi hachuré que mélodique, FouKi navigue tantôt avec humour, tantôt avec introspection entre le trap, le

reggae et le folk. Le duo offre une formule hip-hop atypique et énergique, au confluent des cultures rap européennes, québécoises et américaines, prêt à plaire à un large auditoire. Avec un premier album officiel : « Zay » sorti en 2018 via Disques 7ième Ciel, une cinquantaine de concerts à travers le Québec dont plusieurs affichant complet, une première tournée européenne en France et en Belgique, une nomination à l'ADISQ dans

la catégorie album hip-hop de l'année, en plus d'être sacré choix du public en tant qu'artiste de l'année au dernier gala GAMIQ et d'être en lice parmi 10 artistes pour le Prix Félix-Leclerc de la chanson, FouKi et QuietMike reviennent en 2019 avec leur

deuxième album : «ZayZay », un album et un spectacle toujours et encore plus Zay...vers l’infini et plus Zay encore!

 

FUUDGE - Scène Sirius XM à 22h

Dignes descendants d’un grunge déclamé au goût du jour, et arrosé de psych et stoner en mode québécois, FUUDGE débarque sur la scène indé comme la surprise que l’on n’attendait plus. À notre grand bonheur. Après le succès de leurs deux premiers EP (2016 et 2017), le groupe arrive enfin cette année avec « Les Matricides », son premier album complet qui fait l’effet d’une réelle décharge : cette véritable leçon de rock lourd - aussi imprévisible qu’incandescente – est parue sous le label Lazy At Work, maison de Galaxie, Les Dales Hawerchuck et Navet Confit. « Les Matricides » réaffirme une bonne fois pour toutes le style du band, unique en son genre, tout en poussant plus loin le processus créatif.

 

 

 

DIMANCHE 16 JUIN

 

ALEX BURGER - Quartier Brasseur de Montréal à 19h

Alex Burger est un musicien québécois originaire de la Montérégie et établi à Montréal depuis 2012. En juin 2018, il lance un premier EP intitulé À’ment donné et enchaîne avec Démonstration des bienfaits de la guitare électrique sur la santé mentale, une tournée de plus de 30 spectacles, accompagné par ses fidèles musiciens, Les Prix Staff. Dans sa musique qu’il qualifie de rock & drôle, on entend des touches de blues américain, de chanson québécoise et de country. Parfois conteur, parfois rockeur, parfois poète, il se décrira tantôt comme un prince-sans-rire avec une guitare pas piquée des vers. Amoureux des mélodies, Burger voue un culte à la chanson pop depuis qu’il a commencé à jouer de la guitare à l’âge de 12 ans. Sur scène, il bouge ses jambes et ses épaules sur le rythme de la musique très souvent, ce qui entraîne un effet de fête ou bien encore de divertissement.

 

BLEU NUIT - Scène Sirius XM à 19h

Bleu Nuit a décidé de fusionner le son de leurs guitares claquantes avec une attitude punk diffuse pour trouver sa signature, à mi-chemin entre la sonorité sombre de Joy Division et la poésie de Malajube. Guitares déguisées à l’avant, voix minimales à l’arrière, et rythmique accrocheuse donnent un mur de son mince, mais efficace. Le groupe réussit à balancer des compositions puissantes tout en livrant une inflexion pop à leurs créations, lui donnant ainsi la liberté d’improviser sur scène. Leur premier album Le jardin des mémoires, réalisé par Julien Mineau, est sorti le 12 avril 2019 sous Michel Records (ca), Requiem Pour Un Twister (fr) et Born Yesterday (É-U).

 

SAFIA NOLIN - Scène Bell à 21h

Avec ses chansons à saveur folk sombre, Safia Nolin a su charmer autant la critique que le public, décrochant le Félix de l’Interprète féminine de l’année au Gala de l’ADISQ 2017, un an après avoir été nommée Révélation de l’année au même gala. Qu’elle chante ses propres compositions ou des reprises de classiques québécois, l’artiste nous transporte dans son univers singulier. Le troisième album de Safia Nolin - son deuxième composé de chansons originales - est intitulé Dans le noir et est paru le 5 octobre 2018 via Bonsound.

 

Nommé sur la longue liste du Prix de musique Polaris et à l’ADISQ dans les catégories Album de l’année - Folk et Album de l’année - Choix de la critique, le premier album de Safia, intitulé Limoilou, est paru en septembre 2015 via Bonsound. L’artiste originaire de Québec a depuis remporté le prestigieux Prix Félix-Leclerc de la chanson 2016, le Prix Révélation de la SOCAN 2016 et deux prix au GAMIQ 2016 (Album folk de l'année et Auteur-compositeur de l'année).

 

Au lendemain du Gala de l’ADISQ, en novembre 2016, Safia lance un album surprise intitulé Reprises Vol.1, sur lequel elle rend hommage à la belle musique d’ici. Elle s'y réapproprie huit classiques du répertoire québécois avec toute la sensibilité qu’on lui connaît. L'album décroche le Félix de l'Album de l'année - Reprises au Gala de l'ADISQ 2017.

 

 

 

LUNDI 17 JUIN

 

 

LAURENCE-ANNE - Scène Sirius XM à 19h

Laurence-Anne existe au milieu de tout et de rien, évoluant quelque part entre le rose carnivore des fleurs et le bleu noyade du fleuve. Établie à Montréal il y a on ne sait trop quand, c’est en 2017 que la kamouraskoise se fait d’abord découvrir du public de la métropole, alors que la jeune retraitée du crime désorganisé se faufile jusqu’en grande finale des Francouvertes. Paraîtront (puis disparaîtront) au cours des mois suivants quelques chansons magnifiques et tragiques, lesquelles laissent déjà deviner toute la force du prock-mystère/mini-rock de la jeune flamme. Prévu pour l’hiver 2019, la création d’un premier album complet s’entame alors dès l’année suivante, promettant une collection de nouvelles compositions aux parfums toujours aussi singuliers, où chaque pièce nous apparaît comme une toile de clair-obscur aux contours flous. Une étrangère familiarité

 

 

ANATOLE - Scène Hydro-Québec à 20h

Muni de ses différents costumes et poussant chaque fois l’audace de son jeu un peu plus loin, Anatole sait redonner tout son sens au mot spectacle lorsqu’il présente « L.A./Tu es des nôtres » sur scène, en 2016. Sur fond de synth-pop des années 1980, et avec ses musiciens chevronnés, il fait alors vibrer les foules et rougir les plus conservateurs. Cette fois, Anatole revient armé de son « Testament » (2018), un long-jeu de dix titres à saveur tantôt électro et disco, tantôt irrémédiablement vintage–et ce de par le vaste éventail de sonorités extirpées des années 1970,1980 et 2000. L’univers que présente le disque mêle désillusion et fantasmes: le message que portait jusqu’alors Anatole s’évapore, pour laisser place à ce Testament.

 

Pendant qu’Anatole vagabonde ainsi dans le monde de ses obsessions pour mettre sur pied son album, Alexandre Martel en profite pour s’impliquer encore davantage en tant qu’acteur de la scène locale. Il joue notamment aux côtés de The Seasons et de Gaspard Eden ainsi qu’auprès d’Hubert Lenoir, dont il coréalise l’album, « Darlène ». Cet opus figure d’ailleurs sur la liste courte du Prix Polaris 2018, tandis que le travail d’arrangeur et de réalisateur de Martel dans ce projet est souligné par deux nominations au Gala de l’ADISQ.

 

 

 

 

MARDI 18 JUIN

 

 

DE.VILLE - Quartier Brasseur de Montréal - 17h

DE.VILLE est un duo Québec-Maroc formé du producteur et musicien simonpierre et du chanteur Ziad Qoulaii. Leurs compositions musicales présentent des mélodies nostalgiques soutenues par des basses et des percussions lourdes contrebalancées par la voix inimitable de Ziad. DE.VILLE puise ses inspirations dans le Raï, la musique maghrébine et les sons d’Afrique de l’Ouest tout en s’identifiant pleinement à la scène musicale montréalaise actuelle. Darija, arabe classique, français, anglais et swahili, l’aspect multilinguistique et multiculturel du projet se veut

une représentation du Québec actuel et une réaction face à la classification désuète de « musique du monde ». En résumé, c’est des gros beats puis on a beaucoup de difficulté à mettre ça dans une catégorie. Have a listen khouya

 

 

O.G.B - Scène Desjardins - 20h

Rassemblés par un amour du hip-hop, Original Gros Bonnet s’est formé alors que ses membres étudiaient ensemble au Cégep de Saint-Laurent. C’est la composition du band qui fait toute la vie et la musique d’O.G.B; Les Gros Bonnets sont formés du bassiste Davinci Claude, du rappeur Franky Fade, du claviériste GreenPiece, du saxophoniste ict, du guitariste John the Architect, du beatmaker et DJ Sambé et du batteur Louis René. Un groupe complet. Originaires de Montréal (à quelques kilomètres près pour certains), les sept membres du groupe se produisent depuis le printemps 2016 sur différentes scènes de la métropole. Ils y mélangent leurs influences de jazz, de funk et de rock progressif et psychédélique à un hip-hop moderne teinté de saveurs plus oldschool. C’est par-dessus ces paysages sonores organiques et étoffés que Franky livre ses textes imagés sur des cadences percutantes. L’expérience O.G.B atteint son apogée alors que les sept musiciens connectent entre eux sur scène, s’échangeant leurs idées à l’aide de leurs instruments et les projetant à un public en délire.

 

 

MERCREDI 19 JUIN

 

 

SIMON KEARNY - Quartier Brasseur de Montréal à 19h

Simon Kearney est du type à s’emparer des foules de par sa seule présence sur scène. Son ingéniosité musicale se définit autant dans ses chansons que sur sa guitare, qui semble parfois souffrir, à en juger les cris et émois mélodiques qui en jaillissent. Souvent témoin de la folie dans laquelle les gens sont plongés en assistant à un bon spectacle de rock n’ roll, Simon forme son premier groupe dans le garage de ses parents à l’âge de 11 ans et rêve d’écrire des chansons comme ses idoles que sont Jean Leloup et Dédé Fortin.

 

Quelques années plus tard, il sort un premier EP (EP, 2013) et un album complet (La vie en mauve, 2015). Son style se définit peu à peu et le jeune musicien réussit à malaxer habilement ses diverses influences – la chanson québecoise, la pop américaine et le rock n’ roll – et à créer une signature musicale qu’il nomme « le son pop n’ roll ». Sa musique dansante sur des paroles de « chilleur assumé » ne manqueront pas de vous faire redécouvrir la jeunesse d’aujourd'hui.

 

Ayant déjà collaboré avec des artistes comme Vincent Vallières, Patrice Michaud, Pascale Picard, Antoine Gratton et Hubert Lenoir, il est enfin prêt à dévoiler ses propres chansons de son premier album intitulé « Maison Ouverte ».

 

MÉLANIE VENDITTI - Scène Sirius XM à 19h

Tornade frêle et musicienne de formation classique, Mélanie Venditti a d’abord survécu à toutes les années de pratique nécessaires à la maîtrise du violon alto, ce qui l’a amenée à accompagner plusieurs artistes de la scène en spectacles et en studio. Elle déploie maintenant sa créativité dans un univers bien à elle où la gravité de sa voix tamise la puissance d’une musique onirique et intime aux allures rock des années 70 et 90. Alors que l'essence des textes intimes et poétiques se fond au lyrisme des envolées instrumentales, une dimension limpide et nuancée s'ouvre et laisse apparaître une grande sensibilité. Forte d’un premier EP paru en 2017, Mélanie a ensuite enregistré son premier album, Épitaphes, à paraître le 19 avril 2019 sur une seule piste de 45 minutes afin d’assumer pleinement la complétude de son expérience et sa forte cohésion artistique qui se doit d'être abordé dans son entièreté.

 

 

 

 

JEUDI 20 JUIN

 

 

BON ENFANT - Quartier Brasseur de Montréal à 19h

D’abord des amis, Daphné Brissette (Canailles) et Guillaume Chiasson (Ponctuation) briguent/manœuvrent depuis une couple d’années pour célébrer leurs cohésions - pour s'octroyer des terrains nouveaux, en marge de leurs pratiques précédentes. Complété par Étienne Côté (Canailles), Mélissa Fortin (Canailles) et Alex Burger, Bon Enfant s’en

vient étendre une pop québ actuelle aux grooves bien-allants, précisée de flottements tie-dye, de garage nancysinatraesque et de timbres d’époque. Ça va bien aller, et ils/elles vous souhaitent une excellente journée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VENDREDI 21 JUIN

 

 

MARIE-GOLD - Scène Desjardins à 23h

Marie-Gold est une jeune femme dégourdie issue du milieu hip-hop montréalais. La rappeuse débute sa formation à travers le groupe de rap exclusivement féminin Bad Nylon, parallèlement à des études en génie physique à la Polytechnique de Montréal et des triathlons.

 

La soif d'une carrière solo se faisant sentir, celle qui a également été la première femme à se tailler une place dans la ligue supérieure des rapbattle montréalais met sur la glace ces mille projets pour se consacrer à uniquement faire briller le bling de son nom (mais pas dans l'espace).

 

Elle s'envole en Belgique et revient avec un premier EP autoproduit au printemps 2018, intitulé "Goal : Une Mélodie". Bien reçu par le public et la critique, cette sortie lui permet de participer à de nombreux festivals (Osheaga Block Party, OUMF, MEG, etc.) et de remporter le GAMIQ du EP Rap de l'année.

 

Travaillant sur un premier long opus avec des collaborateurs musicaux de Montréal, Bruxelles et Paris, la rappeuse Marie-Gold tombe et se relève, se veut féroce et vulnérable, sur un parcours qu'elle souhaiterait plus calculé mais qui débroussaille sans aucun doute un nouveau chemin pour le Futur.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

You Might Also Like:

Sélection 17.01.20 : Ambiant

January 17, 2020

Jean-Michel Blais, transformer l'émotion en art

January 15, 2020

1/15
Please reload